0 3 minutes 3 semaines

Dans la bataille incessante pour éradiquer les violences basées sur le genre (Vbg), le Togo a inauguré en 2021 à Lomé son premier One stop Center. Conçu comme une réponse aux besoins des survivantes de VBG, ce centre incarne l’espoir et la détermination du pays à protéger ses citoyennes les plus vulnérables.

One stop center est bien plus qu’une simple structure physique, il représente un havre de sécurité et de soutien pour les victimes de Vbg. Entre 2022 et 2023, le centre a offert son assistance à 209 personnes, dont 4 garçons et 92 filles et femmes, âgées de 2 à 55 ans.

Conçu comme un espace de confiance et de confidentialité, il déploie une équipe multidisciplinaire, allant des professionnels de la santé aux travailleurs sociaux, afin d’offrir une prise en charge holistique et adaptée à chaque cas de violence.

Un refuge pour les survivantes

Le but ultime de One stop center est clair : éliminer toutes les formes de violences à l’égard des femmes et des filles. Cette mission ambitieuse se traduit par un renforcement des actions de prévention et de prise en charge gratuite dans la capitale et ses environs.

En garantissant la sécurité, la confidentialité et le respect des choix des survivantes, le centre vise à réduire le traumatisme et à assurer un suivi optimal pour chaque personne qui franchit ses portes. Les avantages offerts par le centre sont nombreux.

En plus d’offrir une prise en charge intégrée, il facilite le référencement des victimes, réduit le traumatisme associé aux violences subies et assure un meilleur suivi des survivantes de Vgb.

L’essor des centres d’écoute

One stop center renforce le dispositif existant à travers plus de 15 centres d’écoute déjà opérationnels sur le territoire. Ces centres d’écoute, véritables piliers de soutien psychosocial, ont assisté plus de 700 cas de violences en 2016. Ils peuvent accueillir jusqu’à 2.000 victimes de Vgb par an.

Il existe aussi des lignes vertes dédiées à la protection des victimes. Les numéros 8.284 pour les Vbg, 1.011 pour la protection des enfants et 8.250 pour les violences en milieu scolaire représentent des lifelines pour ceux et celles qui cherchent désespérément une échappatoire à leur souffrance.

Ensemble, avec les centres d’écoute et les lignes vertes, le One Stop Center trace le chemin vers un avenir où la peur et la violence ne trouveront plus leur place dans la société togolaise.

La Rédaction

@macite.tg        

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez-nous au (00228)91515309/79872224 www.macite.tg, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *