0 3 minutes 1 semaine

Un scandale éclate en Roumanie à propos d’un joueur soupçonné de tromper son équipe. D’après des sources solides, Edgar Ié, international de Guinée-Bissau et participant à la dernière Coupe d’Afrique des Nations, est soupçonné par son club, le Dinamo Bucarest, de fraude surprenante.

Il s’agit d’une information tout à fait invraisemblable, mais qui est aussi assez rare pour être mise en avant. Edgar Ié, international bissau-guinéen à deux reprises depuis juin 2023 et présent à la dernière Can, est soupçonné d’escroquerie par le Dinamo Bucarest, qui lutte pour le maintien dans l’élite roumaine. Le club soupçonne, en effet, le défenseur de 30 ans d’avoir envoyé son frère jumeau Edelino à sa place lors de son transfert en agent libre à la mi-février!

C’est le journaliste Emanuel Roşu qui donne l’information, Le Dinamo est choqué par la différence de niveau entre les performances attendues d’Ié, ancien joueur de Basaksehir en Turquie, et celles observées.

« Il n’y a pas de confirmation officielle, mais cela pourrait être une histoire fabuleuse. Des sources du Dinamo Bucarest affirment qu’Edgar Ie (ex. Barcelone, Lille, Trabzonspor, Basaksehir, Feyenoord) a envoyé son frère jumeau Edelino jouer pour le club roumain. Il n’y a pas de réaction officielle pour l’instant. »

D’après le iAMSport, rapporté par Rmc Sport, l’individu en question pratique en dehors du groupe professionnel. Son niveau étant considéré comme trop bas.

L’affaire prend une tournure plus grave lorsque Ié refuse de présenter son permis de conduire, ce qui suscite davantage de doutes à son égard. Selon Rmc Sport, le club a donc pris la décision de procéder à un test Adn afin de clarifier la situation.

En cas de confirmation de la fraude, Ié pourrait être condamné à des sanctions strictes, et la question reste : où est le véritable Edgar Ié?

SeneNews

@macite.tg        

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez-nous au (00228)91515309/79872224 www.macite.tg, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *